28,15,0,50,1
25,600,60,1,100,1000,25,200
90,300,1,50,12,25,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,1,0,0,1,30,10,5,0,0,0,10,0,1
U17/18
U17/18
AG
AG
cadre
cadre
u18
u18
U13a
U13a
u13c
u13c
U13b
U13b
Senior A
Senior A
horaire
horaire
Boutique
Boutique
organigramme
organigramme
vestiaire
vestiaire
U15a
U15a
U8-U9
U8-U9
U13a
U13a
Féminine
Féminine
U11a
U11a
u8
u8
Game Over
Game Over
Week End de coupe pour nos U18 qui rencontrent Angers Croix Blanche et pour nos Seniors face à Teillé Mouzeil Ligne . Premier match de championnat pour nos U14 Régionaux qui se rendront à Changé . Bonne Chance. CONTINUEZ à respecter les règles de sécurité liées au Covid 19.

Fin de l'aventure en Coupe de France

clisson

Une fatidique 69e minute qui laissera beaucoup de regrets aux Orvaltais, jusque là admirables de courage et d’abnégation. Car il en fallait pour contrer les redoutables Clissonnais, équipe du haut de tableau de R2, leur rendant 3 divisions.

Et à cette tache, les jeunes protégés de Stéphane n’y failliront pas. Mais comme la chèvre de Mr Seguin au bout d’un long combat désespéré, ils devaient baissés pavillon. Non sans avoir chèrement vendu leur peau. De cette belle  aventure, Stéphane et ses joueurs s’en sortiront grandis. 3 matches de Coupe qui ne renverseront pas l’Histoire de France mais comptera dans la vie du club, redonnant un peu de baume au cœur dans ce club meurtri par les descentes. Car au-delà de l’amère déception de ne pouvoir  poursuivre l’aventure, les séquelles physiques causées par ces redoutables matches commençaient à peser sérieusement sur les organismes des joueurs. Et au premier  rang duquel figurait le doyen Thomas, pièce maitresse de la défense et Marc Antoine,  atout majeur dans l’organisation offensive.

 

Et c’est ainsi que le coach dut recomposer son équipe, Maxime suppléant pour l’occasion Thomas,  l’habituel titulaire. Mais face aux redoutables Métalleux Clissonnais, il allait se montrer bien plus qu’un suppléant, confirmant le choix de son coach. Cependant, de par ce jeu de chaise musicale son absence au milieu, conjuguée à celle du précieux Hocine, également décalé en défense, allait peser sur notre présence en cette zone, rendant la voie libre à nos adversaires. Car l’énorme prestation du couple Booba-Serkan ne suffira pas à endiguer la prégnante emprise sur le jeu de nos adversaires. En effet le duel se cantonnera  essentiellement dans cette zone avec un impact physique, propre à cette R2,  encore donc  un ton au-dessus des matches précédents. 2 Blocs compacts d’une parfaite maîtrise qui se rendaient coup pour coup. No pain , No Gain . Avec , d’une part, leur frisé et râblé N°10 aux accélérations fulgurantes que seul parvenait à endiguer le jeune Alassane, auteur d’une prestation à la mesure de sa taille : sur les hauteurs . De l’autre ,les tentatives isolées de Gilbert qui empoissonnaient littéralement l’excellente (mais pleurnicharde ) défense  de Clisson avec les expérimentés N°04 & 5 , pas des lapins de 1ère portée ces 2 là .  Il sera l’auteur de la 1ere action dangereuse à la 16e sur un coup franc du diablotin Serkan .  Il s’en suivra de dangereux coup-francs dont celui à la 32e  de Mathis qui aurait mérité un meilleur sort . Mais telles des lucioles dans le ciel orvaltais, nos attaquants brillaient, brillaient  puis peu à peu s’éteignirent une à une . Laissant seul à la tache Alassane et les siens . Par chance ,ils pouvaient compter sur un Pablo des grands jours qui à lui seul décourageait les quelques tentatives des Hellfestivants qui peu à peu passaient du hard-rock au heavy metal . Et si ce n’était lui c’était la transversale qui venait à son secours , comme sur cette balle qu’il déviât à la 36e . Mais la suite pour lui sera moins heureuse , retardant certes  l’échéance ,par de beaux arrêts ou de belles sorties . Échéance que l’on sentait inéluctable.

 

Cependant le score à la mi-temps était toujours de 0-0 .Mi-temps que mit à profit le coach pour effectuer quelques changements , un peu pour rafraichir son effectif  , un peu pour satisfaire tout le monde . Kevin & Lamine entraient au détriment de Loïc & Swann , tous 2 aux postes de latéraux . Mais , ils allaient  se révéler , bien malgré eux , les héros malheureux de cette rencontre . Car , intentionnellement ou pas , ce sera sur 2 actions fulgurantes sur nos flancs que nos adversaires allaient nous jeter à terre . D’abord , coté gauche des visiteurs , un débordement cinglant , en quelques secondes ,suivi d’un centre imparable au 2nd poteau , paralysait les notres et  ne laissait aucune chance à Pablo. On était à la fameuse 69e minute (0-1) . La fatidique .

 

Même exercice de style des Clissonnais , 7 minutes plus tard , mais cette fois , sur leur coté droit . A scénario identique , résultat  identique : Pablo n’y voyait que du jaune . 0-2 (76e)

A l’image des Herblinois , dimanche dernier , à leur tour les Orvaltais étaient KO debout . Pour autant , ils ne se décourageaient pas . Les chants les plus désespérés sont les chants les plus beaux disait Alfred de Musset . On en a eu la preuve, où les derniers survivants , après la sortie prématurée de Gilbert pour excès de zèle , se jetèrent à corps perdus dans la bataille pour tenter de revenir au score . Une âpre bataille ou l’excellent trio d’arbitre tentait de maintenir un minimum de légitimité en distribuant coups de sifflets et cartons jaunes . Néanmoins ce chant désespéré se transformait en chant du cygne quand les joueurs du dernier rempart oriental de l’ex-duché de Bretagne ne sonnèrent l’hallali de nos troupes en aggravant le score par de 2 nouveaux buts en tout fin de match. 0-4 Score final .

 

Les joueurs de Clisson laissaient exploser leur joie , les Orvaltais leur tristesse . Car au delà du score aussi cinglant que sévère , la courte aventure en coupe devrait signifier le début d’une nouvelle ère pour les jeunes joueurs de Stéphane , encore bien inexpérimentés à ce niveau. Un excellent exercice également pour s’étalonner  face à des équipes de plus haut niveau , un excellent moyen pour chaque joueur de s’enrichir et de combler ses déficiences . Avec toujours une évidence que seul un collectif peut s’enrichir du travail et des qualités de chacun . Et peut être , rétrospectivement , s’apercevrons-nous que ce fut un acte fondateur , le début d’un renouveau . Car si intrinsèquement la qualité des joueurs ne fait aucun doute , ils viennent de le démontrer , reste désormais à fonder une équipe , une vraie . Ce sera désormais le chemin à suivre  pour ces joueurs , et pour tous ces jeunes qui sont déjà en route et qui marchent sur leurs traces.

 

On saluera donc tous ces joueurs pour cette courte mais belle épopée , avec un Merci et un grand Bravo . A eux désormais de confirmer en championnat .

On atténuera notre chagrin  en se félicitant de la belle victoire de Nos U18 en Gambardella (4-0) . La jeunesse est en route.

  

28,15,0,50,1
25,600,60,1,100,1000,40,2000
90,300,1,50,12,25,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,1,0,0,1,30,10,5,0,0,0,10,0,1
Optique
Optique Petit Chantilly
Optique Petit Chantilly
Transport
Groupe Courcelle
Groupe Courcelle
Whis-sport
Whis-sport
Almafit
Almafit
MCO
MCO
Auberge du forum
Auberge du forum
Almacar
Almacar
ETH
ETH
Le Five
Le Five
Saupin
Saupin
Ville d Orvault
Ville d Orvault
Crédit Agricole
Crédit Agricole
Nike
Nike