28,15,0,50,1
25,600,60,1,100,1000,25,200
90,300,1,50,12,25,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,1,0,0,1,30,10,5,0,0,0,10,0,1
U17/18
U17/18
AG
AG
cadre
cadre
u18
u18
U13a
U13a
u13c
u13c
U13b
U13b
Senior A
Senior A
horaire
horaire
Boutique
Boutique
organigramme
organigramme
vestiaire
vestiaire
U15a
U15a
U8-U9
U8-U9
U13a
U13a
Féminine
Féminine
U11a
U11a
u8
u8
Game Over
Game Over
Week End de coupe pour nos U18 qui rencontrent Angers Croix Blanche et pour nos Seniors face à Teillé Mouzeil Ligne . Premier match de championnat pour nos U14 Régionaux qui se rendront à Changé . Bonne Chance. CONTINUEZ à respecter les règles de sécurité liées au Covid 19.

Senior A : Un retour Gagnant

hocine

Après une aussi longue absence, c’était ce dimanche la reprise pour nos Seniors A. Et quoi de mieux pour commencer cette nouvelle  saison que de le faire par une victoire. Et ce aux dépens du SHOC, ceux-là même qui nous avaient infligé une cuisante défaite par  9-2 ,le 24-11-2019. Lugubre journée.

Un naufrage collectif qui avait vertu de faire prendre conscience à nos joueurs  de leurs insuffisances et pour certains de leur suffisance. Volant depuis ce dimanche  de victoire en victoire que seul le Covid parvenait à réfréner et à briser dans leur élan. Mais ce n’était que temporairement, semble t-il, car rien désormais, ne semble entamer la confiance que Stéphane Delalande a su insuffler à ses joueurs. En dépit de quelques départs de joueurs sympathiques que l’on regrettera (Victor Morin, Mathieu Rochcongar, Yoann Aba) et l‘arrivée de joueurs expérimentés, à l’image de Marc Antoine, c’est un groupe très peu modifié que Capitaine Thomas avait sous son commandement ce dimanche.

 

L’inamovible, l’indéracinable, l’incommensurable Thomas Dahyot que ni les années, ni le Covid n’ont prises sur lui, allait mener ce dimanche ses troupes à la victoire. Il bénéficiait aussi du retour de l’inépuisable et multicarte Maxime de retour de blessure. Un retour salutaire qui allait apporter une importante contribution défensive à ses équipiers face aux redoutables attaquants du SHOC.

Car ce sont bien ces derniers qui se mettaient rapidement en évidence, fort légitiment sur leur terre, de par leurs redoutables attaquants, et ce dès la 4e . Mais leurs brillantes combinaisons offensives ne parvenaient pas à entamer la confiance d’Alassane et de ses équipiers en  leurs possibilités. Les nombreuses banderilles sur nos flancs  du Shoc ne se convertissaient pas en but, faute d’une certaine adresse de leur part dans le dernier geste. Il est vrai que Pablo  faisait son Zorro dans notre surface, il sera l’auteur d’une étonnante prestation, disons à la Manuel Neuer, et contribuera largement à notre qualification en ce tour préliminaire de Coupe de France . Autre sujet d’étonnement : la métamorphose de Gilbert qui, entré à la 12e minute pour remplacer Lamine (claquage)  allait montrer des vertus que l’on ne lui soupçonnait  pas et remplacera au pied levé (c’est le cas) ce dernier. Néanmoins il ne pourra rien lorsque Booba , dans un grand moment de solitude , ignorait les leçons patiemment inculquées par Maitre Delalande et  ne trouvait rien de mieux que de relancer , plein axe , et devant nos buts , un certain Noah , un ancien de la maison , qui n’en demandait pas tant comme cadeau de bienvenue pour s’en venir tromper Pablo. 0-1 (25e – Noah).

Les locaux pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score mais rien n’est plus dangereux qu’une bête blessée. Les Shoquistes allaient l’apprendre à leurs dépens. Car sous l’impulsion du magistral  Serkan la machine Orvaltais allait peu à peu se mettre en branle. Serkan à lui seul allait rameuter l’ensemble de la troupe qui désormais se mettait à son diapason.  Faut dire qu’il bénéficiait de l’appoint à ses cotés de l’inépuisable Hocine , rayonnant,  qui donnait (enfin ?) la pleine mesure de son talent ,avec , tout à coté le petit nouveau Marc Antoine, que l’on découvrait . Quant à Booba, après s’être remis de ses émotions, sans compter le doux regard attendrissant de son coach que ce dernier lui gratifiait après son méfait , allait peu à peu refaire surface et monter en puissance. Et dans ces cas là, il est redoutable de par son impact physique et de par sa qualité de passe. Maitre Serkan rayonnait désormais au milieu de terrain, il était tout naturel que ce soit lui qui égalise. C’est ce qu’il fera avec élégance à la 44e, après une récupération de balle de sa part  et un beau travail de MAF sur le flanc  gauche. Le gardien adverse repoussait une 1ère fois mais le barbu le mettait à la raison. 1-1 (44e, Serkan).

Passé le show de Serkan en 1ere mi-temps, ce sera celui d’Alassane en seconde. Perclus de crampes, il n’en restera pas moins  l’auteur d’une remarquable partie, annihilant à lui seul les vertus belliqueuses  des locaux. Le très jeune défenseur allait faire étalage de toute sa classe et contribuera largement à notre qualification. Car désormais l’Orc dominait nettement les débats et le but refusé à la 61e  ne sera qu’un avertissement pour le Shoc. La mouche avait changé de coche, ou de coach , et n’ayant pas tenu compte de cette piqure de rappel, ils en seront cruellement punis. Dans une partie désormais débridée, les espaces étaient  grands ouverts. Ce dont profitaient les feux follets Orvaltais .Et à ce jeu Swann, dont la vitesse est inversement proportionnelle à la taille, mettait à rude épreuve les organismes jaunes. Confirmant la théorie de l’énergie cinétique, ses nombreux coups de boutoirs épuisaient littéralement le Shoc  .Ce dont profitait Mathis qui crochetait remarquablement son adversaire dans la surface à la 82e . Qui commettait l’irréparable, Qui permettait à l’inévitable Guillaume d’ouvrir son compteur but. Qui était aussi adroit que l’autre Tell  (le Suisse) dans l’exercice, et à défaut d’arbalète, son pied ne tremblait pas et nous permettait de prendre l’avantage .Shocké, choqué le Shoc ne s’en remettra pas. Et décidément, le rouge est la couleur de la victoire. Ach So ! 2-1 (84e – Guillaume).

Un avantage qu’aurait pu accentuer le jeune talentueux et prometteur Malo mais son pied se dérobait au dernier moment pour ses grands débuts en équipe première. Ce sera malgré tout suffisant car en dépit du forcing des jaunes dans le temps additionnel  Alassane et toute sa bande s’érigeaient en une  muraille infranchissable ou Pablo , de son donjon , voyait passer  au loin les projectiles sans l’atteindre .

Pour avoir mis  en valeur quelques joueurs pour leur prestation, la victoire n’en demeure pas moins collective car ce sont les 14 joueurs de Stéphane, Pascal,  Janvrais Père , Ardèche Père , qui ont vraiment rayonnés. Une prestation de haute volée face à une excellente équipe qui donne beaucoup d’espoir pour la saison à venir, dans une équipe qui fait  vraiment plaisir  à voir évoluer. Dans un match des plus correct, très agréable à regarder, par un très beau temps ,avec un arbitrage à la mesure de la qualité du match. Le nombreux public qui s'était déplacé en redemandait . Du moins les supporters de l’ORC.

 Et vous m’accuseriez de partialité, si j’omettais de vous signaler que, comme tous les ans, le 1er carton jaune  revenait de plein droit à  Mr Serkan. Tradition oblige et on ne perd pas les bonnes habitudes.

Dimanche : nouveau tour de coupe.

Bonne semaine et masquez-vous bien .

28,15,0,50,1
25,600,60,1,100,1000,40,2000
90,300,1,50,12,25,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,1,0,0,1,30,10,5,0,0,0,10,0,1
Optique
Optique Petit Chantilly
Optique Petit Chantilly
Transport
Groupe Courcelle
Groupe Courcelle
Whis-sport
Whis-sport
Almafit
Almafit
MCO
MCO
Auberge du forum
Auberge du forum
Almacar
Almacar
ETH
ETH
Le Five
Le Five
Saupin
Saupin
Ville d Orvault
Ville d Orvault
Crédit Agricole
Crédit Agricole
Nike
Nike