28,15,0,50,1
25,600,60,1,100,1000,25,200
90,300,1,50,12,25,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,1,0,0,1,30,10,5,0,0,0,10,0,1
paul
paul
u5
u5
yoyo
yoyo
victor
victor
thomas
thomas
stage
stage
senior
senior
rond
rond
marius
marius
malo
malo
kevin
kevin
jeune
jeune
gégé
gégé
imma
imma
cadeau
cadeau
u8
u8
u10
u10
u12
u12
u6
u6
Bonnes Vacances 😎⚽ .

Victoire à Savenay pour nos Seniors A

savenay143

 

Nouvelle journée de mobilisation en ce dimanche après-midi au rond point de la Route du Lac. En effet, les gilets jaunes de Savenay manifestaient aux cotés de leur voisins cégétistes d’Orvault, facilement reconnaissables à leur tenue rouge ETH (pub gratuite). Rien de bien violent cependant, la manifestation demeurera bon enfant, hormis peut être la sortie prématurée d’un visiteur à la 86e victime d’un service de sécurité un peu tatillon. Un service au demeurant assez léger ce dimanche car on ne comptera que 3 représentants des forces de l’ordre. Tout au plus se signaleront-ils par une certaine solidarité avec le mouvement des gilets en nous distribuant gratuitement  3 cartons de la dite couleur. Il y aura bien quelques jets de projectiles, essentiellement des ballons, quelques slogans habituellement entendus  dans ce genre de manif. Style « Arbitre démission… »  . Mais pas de quoi casser 3 pattes aux canards du lac voisin. 

Pour revenir à une réalité plus sportive on rencontrait donc le SMPFC qui restait sur une série convaincante de 3 victoires consécutives. Contre 1 seule pour nous. Les pronostics ne nous étaient donc  pas des plus favorables. Mais Les Reds d’Orvault, avec une volonté que l’on ne leur connaissait pas, ont su les déjouer et renouveler leur bel exploit du weekend précédent. Cette conviction et cette solidarité retrouvée leur permettront de faire la différence à quelques minutes de l’échéance.

SEniorA Savenay3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Sabri
Déjà très en vu le weekend précédent, Sabri sera le bourreau des Gilets Jaunes. Sabri, qui métaphore  oblige, nous permettra  de sabrer le champagne à l’issue de la rencontre. Ou plutôt le kir de Melle Agnès car on n’a pas trop les moyens. Mais pour réaliser son exploit et inscrire l’unique but de la rencontre à la 86e, il devra s’en remettre à nos 2 remplaçants, véritable chevilles ouvrières de cette réalisation. Tout d’abord, Lamine,  la mine d’or du père Igor, qui déposait littéralement le N°7, meilleur joueur adverse, avant de s’arracher et remiser sur Yoann. Le père Igor a la chance de disposer d’une paire de clones (je fais gaffe à l’orthographe sur ce mot) parfaitement interchangeables au poste d’avant centre : les Aba. Aba II donc à la manœuvre , lui qui est toujours intéressant dans son rôle de fixation. Mais pour cette fois il remisa. Fort intelligemment au demeurant sur le dénommé Sabri, libre de tout marquage, qui venait battre d’un tir croisé le dernier rempart des Gilets Jaunes. S’en suivait une manifestation de bisous des camarades du parti à l’égard du héros de la journée. Manifestation donc qui se terminait bien et sans autre incident notoire.1-0 (Sabri- 86e). 

 Savenay, çà ne venait pas : une longue attente de 86 mn néanmoins couronnée de succès. Car pour nous mettre au pas, Mr Allard, le coach local nous avait concocté une mixture sensée nous rendre à la raison. Une tactique pompée sur celle de l’EDF en Coupe du Monde. Mr Didier (Deschamps, pas Rallier notre bon président) aurait apprécié. Un double rideau défensif, une ligne de 6 défenseurs par moment (sans compter le gardien), un Giroud local pris en sandwich entre nos 2 cerbères de service (Maryan et Julien). Mais avec aussi leur MBappé local, leur N°7, sur qui toutes leurs relances partaient. Un véritable danger que peinaient à maitriser nos défenseurs dans ses rapides contre attaques. Pas loin d’ouvrir le score aux 11e, 29e et 35e. De ce fait on maitrisait le jeu sans véritablement peser sur la défense adverse .Les nombreux coup-francs , de part et d’autre , n’étaient sources d’inquiétude que pour les malheureux canards voisins .Mais peu d'occasions franches ,hormis cependant l’énorme que gâcha Victor (« comme un cochon » dixit Papa & Maman sur un service en or de l’incommensurable technicien Sabri (31e ) . Chacun assurait ostensiblement ses arrières sans prendre trop de risques.

SEniorA Savenay5

SEniorA Savenay4

Julien

 

Et en de telles  circonstances, un fait de jeu  allait venir en quelque sorte modifier le cours de l'histoire et venir à notre secours. A savoir la blessure de Maryan. Exit donc notre malheureux N°5, aussi Thomas concubina désormais au poste de central avec Captain Juju, Serkan virant à droite et Lamine, à gauche .Un jeu de chaise musical  qui allait s’avérer décisif .Car sera la fin du virevoltant N°7, leur pièce maitresse, rapidement mis sous l’éteignoir par ce monstre de physique qu’est Lamine. A défaut de savoir faire une touche, il sera le  véritable détonateur sur le but et le maillon essentiel de notre victoire. Ainsi, désormais une défense de fer ou l’éloge des 2 compères n’est plus à faire .Encore des prestations de haut vol ce dimanche .Tout comme le reste de l’équipe, néanmoins. Sans oublier Kenny McCormick, qui nous a fait son Marius, avec de beaux exploits dignes du malheureux trottinettiste (50e). Je n’oublierais pas non plus  nos Dupond du milieu, Victor and Max, qui après un long passage à vide, tel des Phénix renaissent de leurs cendres. Véritable baromètre, leur performance se jauge à l’aune de la  réussite de l’équipe. Notre Paulo nous a fait du Mariano et Sabri du Chianti.

 

LamineHocine

Lamine & Hocine

Mais s’il est un joueur que je voudrais mettre en exergue c’est bien  Hocine .Pour une fois me direz vous. Comme dit la devise anglo-saxonne « Hocine soit qui mal y pense ». Pour avoir revisionné le match (Eh Oui ! on se modernise à l’Orc !), il est une évidence qui m’est apparu et  qui n’était pas flagrante au départ. A savoir le volume de jeu du (trop) modeste Hocine. Certainement à classer dans le trio des meilleurs joueurs de l’équipe ce dimanche. Une performance à  renouveler. Le preux chevalier qui a le plus couru , présent offensivement, présent défensivement. Une constatation  qui ne sautait pas aux yeux mais dont on s’aperçoit sur le film du match. Une vérité pour le moins incontestable qu’il  faut saluer .Une grosse débauche physique rehaussée par un bon jeu de tète qui nous soulagera dans les moments difficiles. Un syndicaliste en puissance car il sait être présent sur tous les points chauds pour défendre les siens. Ou un Crs. Il est vrai qu’il lui arrive de faire son Serkan en ronchonnant sans raison, mais tout comme notre Peshmerga c’est un battant sur lequel on peut compter. Et qui désormais a manifestement la confiance de son coach.

En clair une victoire qui fait du bien pour nos 13 joueurs et leur team, le JIP (Jérôme-Igor-Pascal). Néanmoins, « It’s a long and winding road » comme chantait Mc Cartney. Car l'on n’est pas au bout du chemin. Cependant la performance réalisée ce weekend laisse entrevoir des lendemains plus enchanteurs.Bravo.

28,15,0,50,1
25,600,60,1,100,1000,40,2000
90,300,1,50,12,25,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
0,1,0,0,1,30,10,5,0,0,0,10,0,1
Whis-sport
Whis-sport
Almafit
Almafit
MCO
MCO
Boulangerie Honoré
Boulangerie Honoré
Auberge du forum
Auberge du forum
Almacar
Almacar
ETH
ETH
Le Five
Le Five
Saupin
Saupin
Gilles ROBINET
Gilles ROBINET
Ville d Orvault
Ville d Orvault
Crédit Agricole
Crédit Agricole
Nike
Nike